Et si Google fermait votre point de vente

Depuis la semaine dernière plusieurs clients se plaignent de l’apparition d’une nouvelle mention sur leur fiche Google Adresses (Google Adresses, ou Google Local Business Center ou Google Plus Local ou Google Places, je m’y perds et je ne sais plus quel est la bonne dénomination).

Si ces clients se plaignent c’est surtout qu’ils reçoivent des appels de la part de leur clientèle inquiète suite aux mentions « Fermeture Imminente » et « Fermé Actuellement« .

Des sitelinks en fil d’Ariane ? (ou inversement)

Serait-ce un test de Google ou je suis dans le faux et mon Firefox se moque de moi ? Voilà la question que je me suis posé ce matin lors de mes recherches sur Google. Voilà un petit bout de temps maintenant que vous connaissez les sitelinks de Google, certains se demandent comment les référenceurs font pour en avoir et les référenceurs savent pertinemment que seuls la patience et un site bien construit permettent d’en avoir. Que ces sitelinks apparaissent souvent dans un premier temps sur les requêtes formulées avec uniquement le nom du site puis progressivement en fonction (attention c’est théorique) du taux de clic de votre résultat vis à vis des autres sites concurrents dans la page de résultat de Google. Pour plus d’informations passez donc lire l’article, écrit en 2007, de Sébastien Billard à ce sujet :

Bref, vous l’aurez compris les sitelinks (liens de sites) c’est au bon vouloir de Google et à la tête du client donc soyez patient et un jour vous pourrez même les gérer (enfin vite fait) via la console de Google Webmaster Tools.

Tout ça pour en venir à mon histoire de fil d’Ariane dans les sitelinks (certains diront Chemin de fer, chemin de navigation ou à l’américaine pour se la péter : breadcrumb).